Présentation

  • : L'Arbre à Chat =^..^=
  • L'Arbre à Chat =^..^=
  • : Le Blog de Galatée, Pluchette et Sekhmet : le "GPS" featuring Chatine, Cachou et Ploum. Conseils, Photos, Humour et Anecdotes Félines. Viens grimper dans l'Arbre à Chat!
  • Retour à la page d'accueil

Liens

Cliquez ici


Cliquez pour accéder à notre page de Liens



ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

 


Codes promo et reductions pour animaleries


Image hébérgée par http://www.lamaisondesanimaux.net



Contactez l'Arbre à Chats !

 


Bannières

Pour faire un échange de liens avec l'Arbre à Chat vous pouvez utiliser les bannières se trouvant sur notre page "Echange de liens" - Cliquez sur la mini bannière pour y accéder. L'Arbre à Chat - Conseils, Photos, Humour et Anecdotes Félines

 

 

Purrrfect time

 




Les logos et illustrations du blog ont été réalisés par Lucy Rand
elles font l'objet d'un copyright de leur auteur et du propriétaire du blog
Lucy Rand

Le blog et ses illustrations bénéficie
d'une protection permanente par Copyright contre la copie

Copyright France

Races de chats

Jeudi 13 novembre 4 13 /11 /Nov 08:30
Autres noms : Poodle Cats (Chats Caniches)

Source http://f-ani.x0.com/


Historique et Utilisation   

Pays d'origine : Grande Bretagne       

En 1960, dans le Devon, en Angleterre, un chat mâle au pelage frisé d'une portée de chats harets, vivant dans une mine désaffectée, fut recueilli par Mlle Béryl Cox. Ce chat fut croisé avec une chatte tricolore. Naquit alors un mâle frisé qu'elle appela Kirlee. Celui-ci fut croisé avec des Cornish, mais leurs chatons avaient des poils bien droits. Cela signifiait que les deux gènes responsables de ces deux mutations - celle du Devon et celle du Cornish - étaient à la fois différents et récessifs. Afin de fixer le gène mutant du Devon, on pratiqua à partir de Kirlee une forte consanguinité qui entraîna malheureusement l'apparition, dans certaines lignées, d'une maladie héréditaire mortelle, la "spasticity". Mais la race est très surveillée et les éleveurs, tant anglais qu'américains et français travaillent ensemble à une sélection saine des individus dont les pedigrees sont très étudiés. Le Devon Rex fut officiellement reconnu en 1967 par la F.I.Fe. Aux Etats-Unis, cette race ne fut différenciée du Cornish Rex qu'après 1979. Reconnu par la C.F.A. et la T.I.C.A. qui édita un standard en 1988.       
       
       
Physique       
    
Tête : Assez petite, d'aspect cunéiforme, courte, anguleuse. Crâne plat, front bombé. Joues pleines, pommettes proéminentes. Museau court. Nez court. Stop bien marqué. Menton fort. Pinch très marqué. Moustaches, sourcils frisés, plutôt rêches et de longueur moyenne.       
Yeux : Grands, ovales, bien espacés, placés en oblique vers le bord extérieur de l'oreille. Couleur lumineuse, nette, pure et conforme à celle de la robe.       

Cou : De longueur moyenne, mince, légèrement arqué.       
Corps : De taille et de longueur moyennes. Poitrine large. Musculature ferme et puissante.       
Pattes : Longues, minces. Les pattes arrière nettement plus longues que les pattes avant. Ossature fine à moyenne. Musculature puissante. Pieds petits, ovales.       
Queue : Longue, fine, s'effilant, bien recouverte d'un poil court.       
Robe : Fourrure courte, fine, crantée, ondulée avec ou sans poil de jarre, qui n'est pas aussi ordonnée que celle du Cornish Rex, mais un peu folle comme celle d'un Caniche ou d'un mouton. Certains Devon Rex n'ont qu'un duvet sur le ventre. Comme pour le Cornish Rex, la croissance du poil est lente. Toutes les couleurs et tous les dessins sont permis, avec ou sans blanc.       

Aïsha - 1 mois et demiPhoto source : Le Jardin des Mogwaï

Défauts   
    

Tête étroite de type Oriental ou large de type British. Oreilles petites, placées haut. Yeux petits. Corps ramassé. Queue courte, nue ou hirsute. Fourrure plate. Poils durs, lisses. Zones nues importantes.       

    
Caractere/Mouvement       
 
C'est un chat vif, joueur, acrobate, mais un peu moins actif que le Cornish Rex. Doté d'un heureux caractère, bien qu'indépendant, il est sociable avec ses congénères et les chiens. Il déteste la solitude. Très affectueux, sensible, c'est un agréable compagnon à la voix douce et discrète. Il est bien adapté à la vie en appartement, car il est frileux. Le développement des chatons est rapide. Le pelage ne prend son aspect adulte que vers 6 mois. Pour son entretien, un brossage hebdomadaire est suffisant. Il n'y a pratiquement pas de mue. Le nettoyer régulièrement, car il transpire et ses oreilles produisent un cérumen abondant. Un examen attentif du pedigree permet d'éviter le risque de la "spasticity".       
Remarque : Mariages autorisés avec d'autres races : aucun.

Source : Chats de Race

Pour voir des photos de chatons :
http://www.devonrex.ca/Femelles/Inouk/BebeC600.jpg
http://www.devonrex.ca/ChatonsPartis.html

Et Egalement plein de photos et vidéos sur le site de Lucie :


Le Jardin des Mogwaï - éleveur de Devon Rex

Par Bastet - Publié dans : Races de chats - Communauté : Chats
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Mardi 17 juin 2 17 /06 /Juin 08:24

Historique :American Curl

Pays d'origine : Etats Unis
En 1981, à Lakewood, en Californie, Shulamith, une chatte errante noire, aux poils mi-longs, mais aux oreilles "bouclées" (curl) est adoptée chez les Ruga. À la fin de l'année, elle donna naissance à quatre chatons dont deux présentaient la même forme d'oreilles que leur mère. En 1983, l'éleveuse Nancy Kiester, amie des Ruga, présenta avec succès Shulamith et sa descendance à une exposition féline de Californie. À la même époque, elle entreprit un élevage sélectif de cette nouvelle race. La mutation qui entraîne l'incurvation du pavillon de l'oreille est due à un gène dominant qui peut être transmis par un seul des parents. Qu'il soit à poil courts ou à poils longs, l'American Curl a de jolies oreilles abondamment garnies de poils qui dépassent. Le cartilage est ferme au toucher. Trois degrés d'inclinaison : à peine rabattue, un peu plus recourbée ou en croissant de lune, la forme la plus prisée. Cette race est reconnue par la T.I.C.A. dès 1985, puis par la C.F.A. en 1991. Arrivée en France en 1988, une première portée est née en 1989. Elle fut introduite en Grande-Bretagne en 1995. L'American Curl est un chat rare, surtout hors des Etats-Unis.

American Curl


Physique :

Tête : Moyenne, légèrement plus longue que large, sans face plane. Nez droit, présentant une courbe douce au passage du front. Museau ni pointu, ni carré, sans pinch. Menton ferme.
Yeux : Assez grands, en forme de noix, bien espacés. La couleur qui doit être vive, profonde, uniforme, est sans relation avec celle de la robe.
Cou : Moyen.
Corps : Semi-étranger (semi-foreign), dont la longueur est égale à une fois et demie la hauteur au garrot. Ossature et musculature ni trop fortes ni trop fines.
Pattes : De longueur moyenne, en proportion avec le corps. Les pattes antérieures sont légèrement plus courtes que les postérieures. Bien droites avec une musculature ferme. Pieds moyens et ronds.
Queue : Egale à la longueur du corps, large à la base, effilée au bout arrondi.
Robe : Deux variétés : poil semi-long (le plus fréquent actuellement), fin, soyeux. Sous-poil peu fourni. Absence de collerette ; plumet abondant à la queue. Poil court, fin, soyeux, couché. Sous-poil réduit. Toutes les couleurs sont admises.


Défauts :

Stop trop prononcé. Fourrure épaisse, rude, avec sous-poil abondant, collerette. Oreilles placées bas, avec une incurvation trop prononcée (le bout de l'oreille ne doit pas toucher le dos du pavillon ou la tête) .

MacCurl


Caractere/Mouvement :

Chat au caractère équilibré, d'un tempérament égal, malicieux, joueur, très facile à vivre. Il ne miaule pratiquement pas. Sociable, affectueux, sensible, il est très attaché à son maître. Il accepte ses congénères, les chiens et apprécie les enfants. Actif, il a besoin d'exercice. Un jardin clôturé lui convient. La complète maturité est atteinte vers l'âge de 2 à 3 ans. Le cartilage des oreilles s'incurve et se durcit à partir du quatrième jour, mais la courbure définitive n'apparaîtra pas avant l'âge de 3 à 4 mois. Son entretien est facile. Un brossage et un peignage hebdomadaires suffisent. Les oreilles peuvent être nettoyées avec un produit spécial. Un bain sera donné quelques jours avant une exposition. Le gène responsable de la courbure de ses oreilles n'entraîne pas une pathologie spéciale. Contrairement à ce qui se passe chez le Scottish Fold, on peut accoupler deux American Curl sans risque pour la future portée. Afin d'éviter une trop forte consanguinité, étant donné la très faible population de cette race, il est conseillé de pratiquer des croisements avec des chats à oreilles normales.
Remarque : Mariages autorisés avec d'autres races : aucun.

Source : Chats de Race.com

Photos : Wikipédia et
MacCurl
Illustration :  Images Libres de Droit

Par Bastet - Publié dans : Races de chats - Communauté : Chats
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Jeudi 21 juin 4 21 /06 /Juin 09:38

funny11-ge.jpg

  Funny Face femelle du Temple d'Amon

Historique et Utilisation

Pays d'origine : Canada, Etats-Unis, Europe.

Les chats nus sont apparus dans le monde à différentes époques. Des chats mexicains à peau nue remonteraient à l'ère précolombienne. En 1938, le professeur E. Létard décrit en France l'allèle mutant h de chatons nus provenant d'un couple de Siamois. En 1966, la chatte Elisabeth de Mme Micalwaith, en Ontario, au Canada, donna naissance à un mâle nu appelé Prune. Prune et Elisabeth eurent des chatons nus. La mutation spontanée responsable de ce caractère est due à l'allèle récessif hr. Toujours dans l'Ontario et à la même époque, Mme Smith découvrit Bambi, mâle nu blanc et noir. Pinkie et Squeakie, deux femelles nues, furent adoptées aux Pays-Bas par Hugo Hernandez. Dans les années quatre-vingt, des cas similaires sont décrits en Grande-Bretagne. Alors que ces chats étaient délaissés aux états unis, des éleveurs européens s'y intéressèrent, notamment des Français, dès 1983, ainsi que des éleveurs néerlandais. Il est vrai qu'on ne peut rester indifférent devant de tels chats, adorés par les uns, décriés et honnis par les autres. Devant le succès et la curiosité suscitée, lors d'expositions, les éleveurs américains importèrent des Sphynx d'Europe. La race est reconnue par la T.I.C.A., mais la C.F.A. et la F.I.Fe ont refusé de le faire. Le Sphynx est très peu répandu.

 

DSC00170.jpg

Penny Lane femelle du Temple d'Amon

 Physique

Tête : De taille moyenne, anguleuse, légèrement triangulaire. Plus longue que large. Front plat. Pommettes proéminentes. Nez court, stop prononcé, stop léger. Museau fortement arrondi, large, court. Pinch prononcé. Menton ferme. Moustaches éparses, courtes ou inexistantes. Yeux : Grands, en forme de citron, coin supérieur dirigé vers l'oreille, très écartés. Couleur conforme à celle de la robe. Cou : Long, arqué, musclé, puissant chez les mâles. Corps : De taille moyenne. Poitrine très large, en tonneau. Abdomen rebondi. Reins puissants. Ossature assez fine (u) à moyenne. Bonne musculature. Pattes : Longueur proportionnelle à celle du corps. Pattes avant légèrement arquées, un peu plus courtes que les pattes arrière. Ossature moyenne. Musculature ferme et bien développée. Pieds de taille moyenne, ovales, aux doigts longs. Coussinets très épais. Queue : De longueur moyenne, fine, en forme de fouet, dite "queue de rat".Elle peut avoir une touffe de poils au bout ("queue de lion"). Robe : Peau apparemment nue dont la texture rappelle celle de la peau de chamois. Peau ridée sur la tête, le corps et les pattes. Ailleurs, elle est tendue. Le pelage est réduit à un fin duvet sur la plus grande partie du corps. Quelques poils sont présents sur la face, les pieds, la queue et les testicules. Aussi "chat nu" est une dénomination impropre. Toutes les couleurs sont reconnues, ainsi que tous les motifs. Le blanc paraît rosé et le noir gris foncé.

 

Défauts

Allure trop frêle, délicate. Trop petite taille. Tête trop étroite. Profil droit. Corps compact ou long. Disqualification : yeux trop petits. Manque de pinch. Doigts trop petits . Poils crantés du Devon Rex ou du Cornish Rex en mue. Épilation ou rasage évidents.

  DSC03389.jpg

D'Nuse mâle de l'élevage le Temple d'Amon

Caractère/Mouvement

Le Sphynx est vif, espiègle, joueur, indépendant. Sociable avec ses congénères et les chiens, il n'est jamais agressif. Très affectueux, même possessif, il adore se faire cajoler. La vie en appartement lui convient parfaitement car il est sensible au froid, à la chaleur et à l'humidité. En hiver, il faut lui servir des rations énergétiques afin de maintenir sa température corporelle légèrement supérieure à celle de l'espèce. Même s'il bronze, il faut éviter l'exposition au soleil qui peut entraîner des brûlures. Contrairement aux autres races de chats, il transpire par la peau, ce qui nécessite un nettoyage régulier au gant de toilette. Le bain n'est pas conseillé. De plus, les oreilles devront faire l'objet de soins périodiques car la production de cérumen est abondante. La chatte ne présente pas plus de deux chaleurs par an. La mortalité néonatale est élevée. Les chatons naissent avec une peau très plissée et avec un pelage le long de la colonne vertébrale qui disparaîtra avec l'âge.

Remarque : Mariages autorisés avec d'autres races : aucun.

2-week-old-Female-Sphynx.jpg Femelle âgée de 2 semaines.

Source : Chats de Race.com
Photos des chats adultes de l'élevage le Temple d' Amon

Par Bastet - Publié dans : Races de chats
Ecrire un commentaire - Voir les 23 commentaires
Mardi 22 mai 2 22 /05 /Mai 09:06
Image Hosted by ImageShack.us

Historique :

Pays d'origine : Etats Unis

Ce chat américain est rare hors des Etats-Unis. Vers 1965, un couple d'Américains, les Sanders, en vacances en Arizona, près d'une réserve indienne, remarquent un chaton aux allures sauvages et dont la queue, courte, est remontée sur le dos. Ils l'adoptent et le baptisent Yodie. Il fut croisé avec Mishi, une Siamoise. Un chaton issu de ce mariage, croisé avec un chat crème, est à l'origine de la race. Le caractère bobtail, c'est-à-dire à la queue écourtée, est le résultat d'une mutation due à un gène dominant. À l'origine, la fourrure était courte. L'introduction de Persans colourpoint, appelés Himalayans aux Etats-Unis, donna un poil mi-long. La race a été reconnue par la T.I.C.A. en 1989. L'American Bobtail semi-longhair est la version à poils longs de l'American Bobtail dont il a les mêmes caractéristiques.

Physique :

Tête : Large avec des contours arrondis. Front légèrement arrondi. Joues pleines et bien développées. Museau presque aussi large que long. Un léger stop. Nez large, presque droit, s'incurvant doucement entre les yeux. Menton ferme, fort, bien développé. Mâchoires puissantes. Yeux : Grands, larges, ovales, en amande, légèrement en biais. Couleur conforme à celle de la robe. Cou : De longueur moyenne, bien musclé. Corps : De taille moyenne, trapu. Poitrine large. Dos légèrement arqué. Ossature substantielle. Musculature puissante. Pattes : De longueur moyenne. Les pattes postérieures sont légèrement plus longues que les antérieures. Ossature et musculature puissantes. Pieds larges, ronds. Touffes de poils entre les doigts. Queue : Courte (de 2,5 cm à 10 cm), flexible, pouvant être nouée ou légèrement enroulée. Bien fournie, aux poils longs, épais, hirsutes. Robe : Robe double, épaisse, dense, de longueur moyenne, assez rude, hirsute. Sous-poil abondant. Le poil est plus long sur la collerette, la queue. Toutes les couleurs sont admises.

Défauts :

Museau trop court. Stop trop prononcé. Queue trop longue ou trop courte. Squelette trop fin. Robe trop soyeuse, trop lisse. Disqualification pour queue de taille normale ou absence de queue.

Caractère/Mouvements :

Ce chat est calme, patient, débonnaire. Doux, il est très attaché à son maître. Il aime la compagnie de congénères et supporte les chiens. Il n'apprécie pas la solitude. C'est aussi un excellent chasseur. Sa maturité n'est atteinte qu'à l'âge de 2 ou 3 ans. Son entretien est facile. Remarque : Mariages autorisés avec d'autres races : toutes races .

 

Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us


Source : Chats de Race
Photos : vanesse6 Absolutely Cats MagicBobtails

Par Bastet - Publié dans : Races de chats
Ecrire un commentaire - Voir les 19 commentaires
Jeudi 22 mars 4 22 /03 /Mars 08:54

L’Abyssin appartient à l’une des plus anciennes races félines, mais son origine exacte n’est pas établie. Vient-il d’Ethiopie, autrefois appelé Abyssinie d’où son nom ? Malheureusement on ne trouve pas de trace de chat agouti en Ethiopie. Pourtant à cause de sa ressemblance avec le sac sacré de l’ancienne Egypte, la légende selon laquelle il serait né sur les bords du Nil perdure. En effet, ne raconte-on pas que Ramsès II aurait demandé au roi d’Abyssinie une tribu de chats qu’il ramena en Egypte. Par ailleurs, une robe similaire à celle portée par l’Abyssin se retrouve en Afrique, en Eurasie et en Asie avec, notamment Felis Libyca, le chat sauvage ou ganté d’Afrique et Felis chaus, le chat des marais ou de la jungle…. Chat royal aux allures de petit fauve, son caractère solaire n’a d’égal que son élégance et sa robe lumineuse.

D’hier à aujourd’hui :
Son nom exotique évoque l’Ethiopie mais rien ne prouve qu’il en serait originaire même si le capitaine Barrett-Lennard, propriétaire de Zula, premier Abyssin connu prétendait l’avoir ramené d’Addis-Abeba en Grande-Bretagne à la fin de la guerre de 1868.
D’autres sources l’affirment natif d’Inde ou d’Asie du Sud-Est (Thaïlande). Mais rien n’est sûr sinon que très tôt en Angleterre naissaient régulièrement des chatons «couleur abyssin» dans des portées de chatons anglais pur jus !Comme leur pelage ressemblait à celui du lièvre on les appela d’abord « Bunny cats » avant que le rêve, porté par la vague orientaliste de l’époque, ne les fasse renommer Abyssins. La race fut reconnue en Grande-Bretagne en 1886 et le premier Abyssin arriva en France en 1927.
Le travail de sélection des éleveurs porta d’abord sur l’amélioration de la couleur en éliminant les barres tabby des pattes et les marques de colliers. Puis une nouvelle palette de couleurs est apparue pour que ce joyau brille de mille feux. 
Image Hosted by ImageShack.us
Son look :
L’Abyssin est un chat élégant à la robe d’exception. 
Sa tête est un triangle aux contours adoucis.  Pas d’angle chez lui, mais de douces lignes courbes. Ses yeux en amande sont or, noisette ou verts mais toujours bien ouverts. Ses oreilles, assez grandes, sont larges à la base, en forme de coupe et pointées vers l’avant, comme s’il était toujours en alerte. Parfois, elles portent quelques poils en forme de plumeau à leur extrémité. L’encolure est souple, arquée et bien attachée.Les muscles de son corps sont bandés comme s’il était toujours prêt à bondir. D’ailleurs, la façon qu’il a de se tenir debout sur ses pieds le fait comparer à une ballerine sur les pointes. 
Sa queue, souvent en mouvement, est longue mais se termine par une extrémité légèrement arrondie comme celle des petits félins sauvages. Sa fourrure, enfin, est à nulle autre pareille : élastique au toucher, « résiliente », elle est plus longue sur le dos et se raccourcit graduellement sur les flancs, les pattes et la tête. Quand on le caresse, on sent sous les doigts les bandes de ticking de chaque poil. 
Image Hosted by ImageShack.us
Ses couleurs
:
La couleur est une caractéristique essentielle de l’Abyssin. Chez le lièvre et le sorrel -couleurs originelles de la race- la robe est particulièrement chaude et brillante. Aujourd’hui, la palette de couleurs reconnues s’est élargie (bleu, fawn, chocolat, lilac, roux, crème, tortie et silver) mais le motif de la robe reste le même : ticked tabby. Chaque poil présente une alternance de bandes claires et de bandes foncées, sauf sur le ventre, la poitrine, le cou et l’intérieur des pattes qui ne sont pas tiquetés. L’Abyssin étant un chat tabby, ses patons, son menton et le haut de sa gorge sont d’une couleur plus claire, plutôt ivoire que blanche et jamais blanc pur. Une bande de couleur plus sombre parcourt l’épine dorsale et la queue, accentuant le « look » sauvage de l’Abyssin. 

Sa compagnie :

Chose exceptionnelle, le standard de l’Abyssin le décrit comme un chat d’apparence royale, agile comme une panthère mais proche de l’être humain. Et ce n’est pas un hasard.
Si l’on devait décrire le tempérament de l’Abyssin, il faudrait choisir le mot solaire pour mieux lui rendre hommage. Tout en lui est lumière surtout quand il croise le regard de son maître pour lequel il est toute dévotion.
Actif, intelligent, c’est un chat qui n’aime pas la solitude et si vous vous absentez la journée deux Abyssins valent mieux qu’un.

 

    Image Hosted by ImageShack.us

Source : Chats de races - Loof
Photos : www.noschats.com - www.petits-felins.com

Par Bastet - Publié dans : Races de chats
Ecrire un commentaire - Voir les 27 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés